Les sources...

L'histoire des Sources de Châteauneuf-les-Bains

En 1810, Michel BERTRAND commence à s'occuper de leur composition et M.VALLET, habile pharmacien de Paris, continue ce travail analytique pour douze sources qui existent encore.

En 1846, M. NIVET, tout en reproduisant les analyses de M. VALLET, fait connaître la composition du grand bain chaud et les quantités derésidus fournis par cinq sources différentes.

En 1855, un grand travail analytique, dû à Monsieur J. LEFORT, donne les propriétés et la composition de quatorze sources alors captées et met ainsi en relief l'importance de cette station.

Depuis, l'analyse des sources SALNEUVE et MORNY par ce même chimiste,celle de la source MARIE-LOUISE par M. FINOT, et celle que nous avons faite des sources CHAMBON-LAGARENNE, des GRANDS ROCHERS, MARGUERITE,BAIN DE LA CHAPELLE, BUVETTE DES MERITIS, BUVETTE ST CYR, portent à vingt-deux le nombre des sources minérales captées et analysées.

Elles peuvent être partagées en deux groupes : les eaux minérales froides employées enboisson et les eaux thermales utilisées pour les bains.
 
COMPOSITION CHIMIQUE DE L'EAU MINÉRALE- DÉTERMINATION PHYSICO-CHIMIQUE (1999)

Source des Bains Tempérés
(Thermes) Castel Roche
(Buvette) Claires Fontaines
(Buvette) Petit Rocher
Source Lefort
Conductivité à 25°C (µS/cm)
Alcalinité (ml de NaOH 0,1N)
Chlorures (mg/l)
Nitrates (mg NO3/l)
Sulfates (mg/l)
Ammonium (mg NH4/l)
Sodium (mg/l)
Lithium (mg/l) 4320.0
 

Précédent